16 février 2021

Dynamique contraceptive pendant COVID-19 en Afrique subsaharienne : preuves longitudinales du Burkina Faso et du Kenya

Voir toutes nos publications

Les données relatives aux urgences sanitaires suggèrent que COVID-19 va perturber la santé sexuelle et reproductive des femmes (SRH). En Afrique subsaharienne, qui connaît les taux les plus élevés au monde de grossesses non désirées et d'avortements à risque, COVID-19 devrait ralentir les progrès récents vers l'accès universel aux services de contraception.

Nous avons utilisé des données longitudinales recueillies auprès de femmes à risque de grossesse non désirée au Burkina Faso et au Kenya avant et pendant COVID-19 pour quantifier la dynamique de la contraception pendant COVID-19 ; examiner les facteurs sociodémographiques et les expériences de COVID-19 liés à la dynamique de la contraception ; et évaluer les raisons de la non-utilisation de la contraception liées à COVID-19.

Article

GTranslate