Ouganda

Le Makerere University School of Public Health (L'école de santé publique de l'université de Makerere, MakSPH) est une institution de santé publique éminente en Ouganda et dans la région de l'Afrique centrale et orientale. Elle est l'une des quatre écoles relevant du Makerere University's College of Health Sciences (Collège des sciences de la santé de l'université de Makerere). La MakSPH, dirigée par le Dr Fredrick Makumbi, chercheur principal, et le Dr Simon Peter Kibira, cochercheur principal, a réalisé six vagues de l'enquête PMA2020 sur la planification familiale en Ouganda entre 2014 et 2018. 

En collaboration avec le Guttmacher Institute, des questions relatives à la mise en œuvre de la Global Gag Rule ont été ajoutées en 2018 et une enquête de suivi a été menée un an plus tard. En collaboration avec FHI-360, des questions sur l'acceptabilité des contraceptifs ont été ajoutées à l'enquête sur la planification familiale en 2016. 

 

 MakSPH a réalisé deux vague de l'enquête PMA sur la schistosomiase en 2016 et 2017 pour mesurer les infections à la schistosomiase par des tests d'urine sur le terrain. L'enquête de 2017 comprenait également un suivi pour mesurer le statut de l'infection parmi les personnes traitées un an plus tôt. Il s'agissait de l'une des premières enquêtes représentatives de la schistosomiase au niveau national dans le monde.  

 

En collaboration avec Ariadne Lab Brigham and Women's Hospital et la Harvard T.H. Chan School of Public Health, un cycle de l'enquête PMA Primary Health Care (Soins de santé primaires, PHC) a été réalisé en 2019 pour mesurer les comportements de recherche de santé. 

L'Ouganda a été l'un des trois sites de développement du module d'autonomisation des femmes et des filles. 

 

Voir les résultats de l'enquête Rencontrez nos partenaires

Pour en savoir plus sur les études en Ouganda :

Accéder au DataLab Demander l'accès aux ensembles de données

Résultats de l'enquête

La PMA utilise une technologie mobile innovante pour soutenir des enquêtes à bas prix et à temps opportun permettant de surveiller les principaux indicateurs de santé et de développement. Les enquêtes sont remplies par des enquêtrices résidents, téléchargées sur un serveur central via un réseau de données mobile, nettoyées et analysées. Les résultats sont diffusés peu de temps après.

Domaine technique Enquête Résumé des résultats Rapport sur les indicateurs
COVID-19 PMA, suivi de la phase 1, COVID-19, 2020 Anglais
Planification familiale PMA, résultats de la phase 1, 2020 Anglais
Planification familiale PMA, suivi du cycle 6, 2019 Anglais
Soins de Santé Primaires Dossier de diffusion de PMA PHC Ouganda Anglais
Planification familiale PMA2020, cycle 2, 2015 Anglais
Planification familiale PMA2020, 6ème série, 2018 Anglais Anglais
Adolescentes et jeunes adultes PMA2020, 6ème série, 2018 Anglais
Eau, assainissement et hygiène PMA2020, cycle 5, 2017 Anglais
Gestion de l'hygiène menstruelle PMA2020, cycle 5, 2017 Anglais
Adolescentes et jeunes adultes PMA2020, cycle 5, 2017 Anglais

Aperçu des indicateurs 

Les tableaux des indicateurs en détails (TID) sont des tableaux en ligne qui fournissent un résumé des principaux indicateurs de planification familiale et des informations sur le plan d'échantillonnage, les questionnaires, le traitement des données, les taux de réponse et les estimations des erreurs d'échantillonnage.

Voir les indicateurs pour l'Ouganda par cycle

 

La recherche en Ouganda

20.5%

des femmes ont déclaré un besoin non satisfait en matière de planning familial en 2018, contre 25,4 % en 2013.

Publications

La PMA dispose de diverses publications, notamment des briefs, des rapports et des documents de synthèse qui peuvent être utilisés pour éclairer les décisions en matière de politique et de programmation de la santé. Vous trouverez ci-dessous une liste de publications rédigées par les facultés, les étudiants, les membre du staff et les partenaires de PMA qui se basent sur les données de PMA. 

Pour une liste complète des publications utilisant les données de PMA, veuillez visiter notre Page Google Scholars.

Institution partenaire

Logo MakSPH

Le Makerere University School of Public Health (L'école de santé publique de l'université de Makerere, MakSPH)

Le Makerere University School of Public Health (L'école de santé publique de l'université de Makerere, MakSPH) est une institution de santé publique éminente en Ouganda et dans la région de l'Afrique centrale et orientale. Elle est l'une des quatre écoles relevant du Makerere University's College of Health Sciences (Collège des sciences de la santé de l'université de Makerere). L'école comprend quatre départements : politique, planification et gestion de la santé, santé communautaire et sciences du comportement, épidémiologie et biostatistique, contrôle des maladies et santé environnementale.
MakSPH s'efforce d'être un centre d'excellence qui assure un leadership en matière de santé publique. Sa mission est de promouvoir l'amélioration de la santé de la population ougandaise et d'autres pays par la formation, la recherche et le service communautaire en santé publique, en s'appuyant sur les principes directeurs de qualité, de pertinence, de réactivité, d'équité et de justice sociale.
L'école propose divers programmes académiques, dont un doctorat, une maîtrise en santé publique, en recherche sur les services de santé, en nutrition saine, en gestion des catastrophes, en informatique de santé et en suivi et l'évaluation; une licence en sciences de la santé environnementale et un certificat en gestion des services de santé. 

MakSPH a plusieurs projets de recherche et, grâce à ce travail, a créé un environnement d'innovation dynamique en développant des solutions qui ont profité à des centaines de communautés au fil des ans, a contribué à l'élaboration et à la promulgation de plusieurs lois et règlements de santé publique en Ouganda et au-delà, a construit un vaste réseau d'universités en Afrique travaillant sur plusieurs projets de recherche et de développement. Le personnel contribue à la production de connaissances par le biais de plus de 130 publications par an. De la participation aux enquêtes sur les épidémies et à la gestion des catastrophes à la mise en œuvre de la recherche dans les établissements de santé et les communautés en Ouganda et en Afrique, la contribution de MakSPH à la société est inestimable.

Le Makerere University School of Public Health (L'école de santé publique de l'université de Makerere, MakSPH)

Chercheur principal

Dr Fredrick Makumbi

Fredrick Makumbi, MHS, PhD

Le Dr Fredrick Makumbi est professeur adjoint et vice-doyen de l'Ecole de Santé Publique de l'Université de Makerere. Il a reçu une formation en épidémiologie, en statistique et en démographie. Il a obtenu des diplômes de MHS et de doctorat de l’École de Santé Publique Bloomberg de l'Université de Johns Hopkins en 2000 et 2004, respectivement. Il s'est spécialisé dans la Gestion des Données et l'Analyse Statistique et possède une vaste expérience dans la recherche communautaire sur les essais randomisés et les études longitudinales liées aux interventions contre le VIH, acquise au cours de deux décennies d'affiliation au programme des Sciences de la Santé de Rakai. Il a aussi mené des recherches sur l'impact de la thérapie antirétrovirale (ART) sur la prévention du VIH et la survie, ainsi que sur l'effet de l'ART sur les comportements de santé reproductive ; Il a coordonné et géré de grandes bases de données et effectué des analyses statistiques critiques sur diverses études de recherche, notamment en tant que statisticien principal des essais randomisés sur la circoncision masculine et la prophylaxie à l'acyclovir. Il a utilisé des ensembles de données au niveau national provenant du système d'information sur la gestion de la santé (HMIS). Il a également utilisé les données de l'enquête démographique et sanitaire pour identifier les points chauds de la fécondité en Ouganda afin d'améliorer les services de planification familiale. Le Dr Makumbi est membre des comités en charge de la révision éthique de l'Institut de Recherche sur les Virus de l'Ouganda, du Comité National de Recherche sur le SIDA et du Comité de Recherche et d'Ethique de MakSPH. Il est membre de l'équipe de Surveillance de la Sécurité du Programme de Circoncision Masculine Sécurisée du Ministère de la Santé. Il a également dirigé une formation internationale sur la gestion des données et sur la analyse statistique à travers l'intermédiaire de l'Agence Internationale de l'Energie Atomique des Seychelles, du Ministère de la Santé, de l'Unité de Santé Familiale et de Nutrition et aussi à travers le Centre National de Recherche en Epidémiologie et Biostatistique de la Technologie Alimentaire de Botswana.
 

Co-chercheur principal

Simon Peter Sebina Kibira, MSc, PhD

Simon Peter Sebina Kibira, MSc, PhD

Le Dr Kibira est maître de conférences au département de la santé communautaire et des sciences du comportement, à l'école de santé publique de l'université de Makerere (MakSPH). Il est titulaire d'un doctorat en santé internationale de l'université de Bergen, en Norvège. Il a obtenu une maîtrise en sciences de la population et de la santé reproductive et une licence en sciences sociales à l'université de Makerere. Il est boursier du programme d'enquête démographique et de santé (DHS) en matière de population et de santé. Simon a plus de 14 ans d'expérience dans la conduite, la supervision, la coordination et la gestion d'activités de recherche à différents niveaux, ainsi que dans la facilitation de l'apprentissage dans des cadres universitaires et non universitaires. Il s'intéresse à la recherche sur la santé sexuelle et reproductive des hommes, des femmes et des adolescents, sur les déterminants sociaux et comportementaux de la maladie et de la santé, en particulier en utilisant des méthodes qualitatives. Il est un formateur professionnel international certifié pour atlas.ti. Son travail avec PMA s'appuie sur l'expérience acquise en travaillant avec le Bureau des statistiques de l'Ouganda dans le cadre de l'EDS en Ouganda depuis 2006. Ses récents travaux dans le domaine de la planification familiale l'ont amené à être un enquêteur qualitatif principal chargé d'identifier les points chauds de la fécondité en Ouganda afin d'éclairer les programmes de planification familiale spécifiques au contexte pour le projet Advancing partner and communities (APC) de l'USAID, et à développer un guide à partir de ce dernier pour que d'autres programmes l'adoptent. Le Dr Kibira est également secrétaire du comité de recherche et d'éthique de MakSPH.

Gestionnaire de données et analyste principal

Ouganda_Ronald Ssenyonga

Ronald Ssenyonga

Ronald est associé de recherche au département d'épidémiologie et de biostatistique de l'école de santé publique du collège des sciences de la santé de l'université de Makerere. En tant que gestionnaire et analyste principal des données pour PMA Uganda, il dirige l'équipe de gestion, d'analyse et d'informatique des données. Il est titulaire d'une licence en statistiques et d'une maîtrise en épidémiologie clinique et en biostatistique. Les intérêts de Ronald en matière de recherche recoupent plusieurs disciplines, de la modélisation des maladies liées au VIH et à la tuberculose à l'engagement accru des communautés dans les essais cliniques sur le VIH/sida, en passant par la santé des adolescents, la santé sexuelle et reproductive et un nouvel amour pour la recherche sur la manière d'améliorer les capacités des gens à évaluer les allégations sur les effets des interventions sanitaires afin de faire de meilleurs choix en matière de santé. Depuis plus de dix ans, il travaille sur des essais cliniques et contribue à des enquêtes nationales et régionales sur divers problèmes de santé, comme le suivi de l'utilisation du planning familial, la tuberculose, la santé mentale dans le contexte du VIH, la méningite à cryptocoques, l'hépatite, la schistosomiase, les soins de santé primaires et l'épilepsie, entre autres. 

Coordinateur de l'étude de terrain

Ouganda_Victor Guma

Victor Guma

Victor est le coordinateur de l'étude de terrain à PMA Uganda. Il est titulaire d'une licence en psychologie communautaire et d'une maîtrise en sciences. en psychologie clinique de l'université de Makerere. Il a 15 ans d'expérience dans la conduite, la supervision et la coordination de différentes activités de recherche. Ses recherches portent sur la santé mentale des jeunes, avec un intérêt particulier pour la toxicomanie. Victor s'intéresse également à la recherche qualitative dans le domaine des études sociales et comportementales.           

Spécialiste en informatique

Ouganda_Samuel Kagongwe

Samuel Kagongwe

Samuel est le spécialiste en informatique et le programmeur ODK de PMA Uganda. C'est une personne créative et pleine de ressources qui possède des points forts en matière de programmation et de réseautage. Il est titulaire d'un diplôme en services de gestion des infrastructures de l'Institut de technologie et de gestion de Saipali et poursuit actuellement une licence en technologies de l'information à l'université de Makerere. Au fil des ans, Samuel a acquis une expérience de plus de 10 ans dans la recherche en assumant des rôles dans la collecte de données, la supervision, les outils de programmation et a assumé des responsabilités de gestion de données sur divers projets à l'école de santé publique de Makerere, tels que le vaccin BCG et les essais cliniques sur la chlorhexidine (CHX), entre autres.

Gestionnaire de données

Ouganda_Vivian Zalwango

Vivian Zalwango Mubiru

Vivian est le gestionnaire de données de PMA Uganda à l'École de santé publique, Collège des sciences de la santé de l'Université de Makerere. Elle est titulaire d'une licence en sciences sociales, d'une maîtrise en recherche sur les services de santé et d'un diplôme de troisième cycle en technologies de l'information de l'université de Makerere. Elle possède une vaste expérience professionnelle dans la gestion, le suivi et l'analyse des données.

Analyste de données

Ouganda_Mary Nakafeero

Mary Nakafeero

Mary est l'analyste de données de PMA Uganda. Elle est titulaire d'une licence en économie quantitative de l'université de Makerere et d'une maîtrise en biostatistique de l'université de Hasselt, en Belgique. Mary travaille également comme administratrice académique pour le programme de maîtrise en biostatistique à l'université de Makerere. Elle s'intéresse principalement à la gestion des données et à l'analyse statique. Elle a une expérience de près de 10 ans dans la conduite d'enquêtes communautaires, d'essais cliniques, de gestion et d'analyse de données. Elle s'intéresse actuellement à la santé génésique et plus particulièrement à la santé des adolescents.

Coordinateur de la logistique

Ouganda_Mabel Luzze

Mabel Luzze

Mabel est la coordinatrice logistique de PMA Ouganda à l'école de santé publique, au collège des sciences de la santé de l'université de Makerere. Elle est titulaire d'une licence en éducation et d'une maîtrise en conseil de l'université de Makerere. Elle a 20 ans d'expérience dans la recherche et 6 ans dans la gestion logistique. 

Responsable de la communication

Melody Kukundakwe

Melody Kukundakwe

Melody est chargée de la communication avec PMA Uganda à l'École de santé publique, Collège des sciences de la santé de l'Université de Makerere. Elle possède une vaste expérience dans le domaine de la communication en matière de coopération et de développement, en coordonnant l'élaboration, la mise en œuvre et l'examen de stratégies de communication efficaces pour les initiatives humanitaires, sanitaires et environnementales. Melody est titulaire d'une maîtrise en leadership de la santé publique et d'une licence en communication de masse de l'Université chrétienne d'Ouganda. Ses intérêts sont orientés vers la communication en matière de santé, avec une préférence pour la santé maternelle et infantile.

GTranslate