Éthiopie

La PMA Ethiopia est conçu pour générer des données sur une variété d'indicateurs de santé reproductive, maternelle et néonatale (SRMN) pour informer les gouvernements nationaux et régionaux. Le projet met en œuvre des enquêtes transversales et de cohorte pour combler un manque de données en recueillant des informations qui ne sont pas actuellement mesurées par d'autres enquêtes à grande échelle. PMA met l'accent sur la mesure de l'intégralité des services de soins de la SRMN, ainsi que sur les obstacles et les facilitateurs de ces soins.

Des données transversales, dont une enquête sur les établissements de santé, sont collectées chaque année dans toutes les régions. Des données longitudinales (suivant les femmes enceintes jusqu'à un an après l'accouchement) sont collectées dans deux cohortes de femmes (2019-2021 et 2021-2023) dans quatre grandes régions à prédominance agraire.

l'Addis Ababa University School of Public Health (AAU), dirigée par le Dr Solomon Shiferaw, chercheur principal, et le Dr Assefa Seme, cochercheur principal, a réalisé six vagues de l'enquête PMA2020 sur la planification familiale en Éthiopie entre 2014 et 2019. En collaboration avec l'Institut Guttmacher, des questions relatives à la mise en œuvre de la règle du bâillon mondial (Global Gag Rule) ont été ajoutées en 2018 et une enquête de suivi sera menée au début de 2020.

L'AAU a réalisé une enquête PMA sur la santé maternelle et néonatale dans la région du SNNP en 2016. L'enquête a suivi les femmes enceintes, et les interviewer avant la naissance et à sept jours, six semaines et six mois après l'accouchement. Une enquête sur les connaissances, les attitudes et les pratiques liées à l'enregistrement des faits d'état civil et aux statistiques de l'état civil (CRVS) a été menée dans deux régions, Addis-Abeba et le SNNP, en 2019.  

PMA Plus est un projet d'extension de PMA visant à comprendre des décisions prises par les femmes, les adolescents, les hommes et les couples en matière de fertilité et d'intentions contraceptives et à améliorer l'estimation des indicateurs clés du FP2020. L'Éthiopie a été l'un des trois sites de développement du module d'autonomisation des femmes et des filles. 

Revoir la présentation complète de la dissémination des résultats de notre enquête faite en 2019.

Présentation

En savoir plus sur la PMA Ethiopie et accéder à un document d'orientation sur la façon de travailler avec nous.

Résumé Questionnaires Orientation


Voir les résultats de l'enquête Rencontrez nos partenaires

Pour en savoir plus sur les études en Ethiopie :

Accéder au DataLab Demander l'accès aux ensembles de données

Résultats de l'enquête

La PMA utilise une technologie mobile innovante pour soutenir des enquêtes à bas prix et à temps opportun permettant de surveiller les principaux indicateurs de santé et de développement. Les enquêtes sont remplies par des enquêtrices résidents, téléchargées sur un serveur central via un réseau de données mobile, nettoyées et analysées. Les résultats sont diffusés peu de temps après.

Domaine technique Enquête Résumé des résultats Rapport sur les indicateurs
Santé maternelle et néonatale Résultats régionaux pour l'Éthiopie en 2019 Anglais
Santé maternelle et néonatale Résultats du Tigray 2019 Anglais
Santé maternelle et néonatale Résultats de la SNNPR 2019 Anglais
Santé maternelle et néonatale Résultats d'Oromiya 2019 Anglais
Santé maternelle et néonatale Résultats d'Amhara 2019 Anglais
Santé maternelle et néonatale Résultats de l'Afar 2019 Anglais
Santé maternelle et néonatale Résultats d'Addis-Abeba 2019 Anglais
Santé maternelle et néonatale Résumé des résultats de l'enquête 2019 Anglais Anglais
Santé maternelle et néonatale Rapport final de la MNH 2018 Anglais
Planification familiale PMA2020, 6ème série, 2018 Anglais Anglais

Aperçu des indicateurs

Les tableaux des indicateurs en détails (TID) sont des tableaux en ligne qui fournissent un résumé des principaux indicateurs de planification familiale et des informations sur le plan d'échantillonnage, les questionnaires, le traitement des données, les taux de réponse et les estimations des erreurs d'échantillonnage.

Voir les indicateurs pour l'Ethiopie par vague

 

La recherche en Éthiopie

13.9%

des femmes ont déclaré un besoin non satisfait en matière de planning familial en 2018, contre 16,2 % en 2016.

Publications

La PMA dispose de diverses publications, notamment des briefs, des rapports et des documents de synthèse qui peuvent être utilisés pour éclairer les décisions en matière de politique et de programmation de la santé. Vous trouverez ci-dessous une liste de publications rédigées par les facultés, les étudiants, les membre du staff et les partenaires de PMA qui se basent sur les données de PMA. 

Pour une liste complète des publications utilisant les données de PMA, veuillez visiter notre Page Google Scholars.

Institution partenaire

Logo de l'université d'Addis-Abeba

École de santé publique de l'université d'Addis-Abeba

Le département de la santé communautaire (Department of Community Health) a été fondé en 1964 dans le but de former et d'équiper les médecins avec une réflexion et une pratique basé dans la santé publique et utiles dans un contexte de pays en développement. Dans ces contextes, la majorité des morbidités et des décès sont évitables et la plupart des gens vivent dans des zones rurales sans ou avec peu d'accès aux services de santé. L'école de santé publique de l'université d'Addis-Abeba a été la première institution universitaire du pays à offrir une formation de troisième cycle en santé publique, proposant un programme une maîtrise de santé publique depuis 1984 et un programme de doctorat depuis 2003/2004. L'École de santé publique est organisée en trois départements : le département d'épidémiologie et de biostatistique (Department of Epidemiology and Biostatistics), le département de santé reproductive, familiale et nutritionnelle (Department of Reproductive, Family Health and Nutrition) et le département de gestion de la santé, des sciences de la santé environnementale et comportementale (Department of Health Management, Environmental and Behavioral Health Sciences).

Université d'Addis-Abeba

Chercheur principal

Solomon Shiferaw

Solomon Shiferaw, MD, MPH

Le Dr Solomon Shiferaw est professeur associé à l'université d'Addis-Abeba, à l'école de santé publique, au département de santé reproductive et de gestion des services de santé. Ses recherches portent sur la santé reproductive des adolescents, l'utilisation d'applications basées sur les téléphones portables pour améliorer l'utilisation des services de maternité et la gestion des stocks de contraceptifs dans les établissements de santé. Son travail sur la PMA s'appuie sur une collaboration de longue date de l'université d'Addis-Abeba avec l'Institut Bill & Melinda Gates pour la population et la santé génésique. Le Dr Solomon est titulaire d'un doctorat en médecine de l'Université de Gondar, d'un doctorat en médecine de l'Université d'Addis-Abeba et d'un doctorat de l'Université de Maastricht, aux Pays-Bas.

Co-chercheur principal

Assefa Seme

Assefa Seme, MD, MPH

Le Dr Assefa Seme est professeur associé à l'université d'Addis-Abeba, à l'école de santé publique, au département de santé reproductive et de gestion des services de santé. Ses recherches portent sur la santé reproductive des adolescents, la santé maternelle avec un accent sur la prévention de la transmission du VIH de la mère à l'enfant (PTME) et l'utilisation des contraceptifs pour améliorer la santé maternelle et infantile. Son travail sur la PMA s'appuie sur une collaboration de longue date entre l'université d'Addis-Abeba et l'Institut Bill & Melinda Gates pour la population et la santé génésique, qui comprend un soutien à l'enquête par panel "Santé et richesse des familles" menée dans plusieurs pays. Le Dr Assefa est titulaire d'un doctorat en médecine et d'une maîtrise en santé publique de l'université d'Addis-Abeba. 

 

Coordinateur de projet

Mahari Yihdego

Mahari Yihdego, MPH

Mahari Yihdego est le coordinateur du projet pour le PMA en Ethiopie. Auparavant, il a été chargé de cours à l'université de Mizan-Tepi au sein du Collège des sciences de la santé, département de santé publique. Ses recherches portent sur la santé maternelle et infantile, avec un accent particulier sur la santé néonatale. Mahari a une expérience professionnelle dans la coordination de recherches menées par des organisations non gouvernementales locales et internationales. Il a travaillé comme coordinateur régional et de recherche dans diverses études quantitatives et qualitatives. Mahari est titulaire d'une licence en santé publique de l'université de Mekelle et d'un master en santé reproductive et familiale de l'université d'Addis-Abeba.

 

GTranslate